Un site, une association

Un espace d'échanges pour ne plus être seul avec sa scoliose

Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315110
Je ne savais pas où écrire, mais j'aimerai vous confier mes craintes... j'en ai pas mal:
-j'ai peur de devoir me faire opérée (car j'ai lu que cela interdisaient des sports comme l'équitation)
-de ne pas pouvoir faire de cso (concours de saut d'obsatcles) car le saut à répétition est mauvais pour le dos
-de pas être normale (j'ai eu une longue adaptation au "truc" (je supporte pas le mot co....), j'en ai honte, je l'accepte toujours pas après 1 an, je le déteste, j'aurai préféré ne pas être diagnostiquée.....) alors que sur ce site les gens l'aime, et se batte pour le dépistage
-que les médecins me fouttent jamais la paix
- de ne plus jamais être libre (la liberté c'est important pour moi)
-d'avoir toujours des douleurs (avant j'en avais presque jamais, et maintenant souvent genre sa tire dans le dos je sais pas décrire)
- que les gens me prennent pour différentes
- de pas pouvoir avoir d'enfants (ou de leur transmettre cette m. censuré
- que sa pose un problème pour mon avenir professionnel

je ne veux pas être rassurée, mais savoir la vérité!
Avatar de l’utilisateur
Par chris
#315121
C'est d'arriver à écrire tes craintes.
Je ne veux pas te mentir mais nous n'auront pas les réponses à toutes tes questions.
L'opération, si il doit y en avoir une, n'est pas la fin de tout. Certaines opérées font de l'équitation (voir l'histoire de Vermo chez les adultes opérés), par contre pour le saut d'ostacle je pense que ça c'est plus compliqué.

Tu seras libre un jour quand ton traitement sera fini, c'est une période compliquée mais qui ne dure qu'un instant d'une vie pour ensuite des années meilleures.

Les médecins, ne sont pas là pour t'embêter, même si tu aimerais entendre d'autres choses, ils ne te diront pas forcément ce que tu as envie d'entendre, mais ce qui est bon pour ta santé;

Une différence peut devenir une force. Mais au final nous ne sommes pas si différents que ça.

Concernant la vie professionnelle, il faudra surement l'adapter en fonction de tes aptitudes

:bronette
Avatar de l’utilisateur
Par chris
#315129
Tu voulais de la franchise alors j'ai essayé de l'être le plus possible
J'aime beaucoup apporter de l'aide et du soutien ici aux gens
Par contre je ne leur donnerai pas ce qu'ils ont envie d'entendre mais la vérité même si elle doit être contraire à ce qu'ils voudraient.
Mentir n'est pas aider

:bronette
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315133
C'est aussi ce que je pense, je te remercie de ta franchise et de ton soutien même si tu me connais pas tu es si gentille :coeur
Avatar de l’utilisateur
Par gdan13
#315150
Je n'ai pas non plus toutes les réponses à tes questions mais je vais te donner mon avis sur quelques unes.

"tu aurais préférer ne pas être diagnostiquée, tu as honte du corset et pense que sur le site les gens l'aime."
La politique de l'autruche ne supprime pas le problème. Si tu n'avais pas été diagnostiqué tu aurais quand même une scoliose mais pris en compte plus tard et plus grave.
Ensuite tu n'as pas a avoir honte. La honte c'est un sentiment vécu par rapport au jugement des autres et surtout à ce que l'on pense être le jugement des autres.
ça veut dire que tu donnes trop d'importance à ce que pourrait être le jugement des autres.
J'ai jamais vu personne aimer porter un corset. Tu confonds avec la nécessité de le porter pour soulager les douleurs et améliorer la gravité de sa scoliose qui fait que les personnes veulent le porter plutôt que rien.

Pour ne pas être embêté par les médecins il suffit de ne pas aller les voir. Mais si tu es malade, un jour ou l'autre tu sera rattrapé par la réalité des choses et tu n'y échappera pas.

Ne plus jamais être libre ? ça dépend comment tu définis la liberté. Si c'est ne plus faire de saut d'obstacle tu ne sera peut-être plus libre mais si tu te casses la figure de ton cheval tu ne pourras peut être plus en faire non plus.
la liberté c'est autre chose que des circonstances qui font ne plus pouvoir faire un loisir même si c'est une passion. D’ailleurs tu es libre de pouvoir changer de loisir et de passion.

Que les gens me prennent pour différente. C'est le même problème de peur du jugement des autres, comme pour la honte.
ça fait 44 ans que je suis opéré, j'en ai rencontré du monde en 44 ans et jamais personne ne m'a fait une remarque quelconque, ne m'a posé une question ou a eu une attitude différente. La majorité des gents ne le voient pas si tu ne leur dis pas.
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315151
gdan13 a écrit :Je n'ai pas non plus toutes les réponses à tes questions mais je vais te donner mon avis sur quelques unes.

"tu aurais préférer ne pas être diagnostiquée, tu as honte du corset et pense que sur le site les gens l'aime."
La politique de l'autruche ne supprime pas le problème. Si tu n'avais pas été diagnostiqué tu aurais quand même une scoliose mais pris en compte plus tard et plus grave.
Ensuite tu n'as pas a avoir honte. La honte c'est un sentiment vécu par rapport au jugement des autres et surtout à ce que l'on pense être le jugement des autres.
ça veut dire que tu donnes trop d'importance à ce que pourrait être le jugement des autres.
J'ai jamais vu personne aimer porter un corset. Tu confonds avec la nécessité de le porter pour soulager les douleurs et améliorer la gravité de sa scoliose qui fait que les personnes veulent le porter plutôt que rien.

Pour ne pas être embêté par les médecins il suffit de ne pas aller les voir. Mais si tu es malade, un jour ou l'autre tu sera rattrapé par la réalité des choses et tu n'y échappera pas.

Ne plus jamais être libre ? ça dépend comment tu définis la liberté. Si c'est ne plus faire de saut d'obstacle tu ne sera peut-être plus libre mais si tu te casses la figure de ton cheval tu ne pourras peut être plus en faire non plus.
la liberté c'est autre chose que des circonstances qui font ne plus pouvoir faire un loisir même si c'est une passion. D’ailleurs tu es libre de pouvoir changer de loisir et de passion.

Que les gens me prennent pour différente. C'est le même problème de peur du jugement des autres, comme pour la honte.
ça fait 44 ans que je suis opéré, j'en ai rencontré du monde en 44 ans et jamais personne ne m'a fait une remarque quelconque, ne m'a posé une question ou a eu une attitude différente. La majorité des gents ne le voient pas si tu ne leur dis pas.



Pour moi, la liberté, c'est être comme je veux, sans que rien me gêne, faire ce qui me plaît sans qu'on m'en empêche, pouvoir partir sans avoir de comptes à rendre...
Ma passion c'est les chevaux, c'est ma vie et je veux pas que sa change car je veux en faire mon métier
Et avant de l'avoir, j'avais quasi pas de douleur, pas comme maintenant ou sa me tire dans le dos


Comme précisé dans le règlement merci de ne pas citer le message précédent afin de ne pas alourdir le forum
L'équipe des modérateurs
Avatar de l’utilisateur
Par chris
#315159
Je comprends que tu ressens le ''truc'' comme une contrainte
Mais sans lui ta scoliose risque de continuer à évoluer et ensuite te causer beaucoup de souci.
Ca tire dans le dos car le corset te redresse et agit sur ta colonne.

Je ne pense pas non plus que certains (es) soient contents d'avoir un ''truc'', ils ont juste réussi à l'accepter.
Mais attention ce n'est pas un reproche, pour avoir du en porter aussi, je peux comprendre la contrainte que cela représente et j'espère qu'on arrivera à te faire passer cette période du mieux possible

:bronze1
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315177
Passer la période le mieux possible sera compliqué car je le rejette comme les médecins et tout ce qui va avec... Même cette pub pour le tee-shirt qui redresse la colonne, je la supporte plus alors tout le temps de cette pub, je parle aux chats pour pas l'entendre... Mais sa fait du bien de se sentir compris
Avatar de l’utilisateur
Par chris
#315179
Concernant cette fameuse pub, c'est plus un truc commercial
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315183
je me doute mais je supporte plus car sa parle de dos
Avatar de l’utilisateur
Par christine26
#315190
bien sûr tu es parfaitement libre:
- de ne plus parler de dos
- de ne pas voir de médecin
- de ne pas te soigner
- de faire du cheval comme tu le souhaites

Mais être libre c'est aussi: - être à l'écoute de son corps et choisir de l'aimer
- décider quand tu le voudras de voir un autre médecin et lui demander son avis: opération ?
maintenant , plus tard ? corset ?
- lui poser toutes les questions sur ton avenir: faire du cheval, du saut, avoir des enfants, ton métier...
et enfin décider de t'accorder un moment de réflexion si tu décides de te soigner

bises :ondpo
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315191
Avant, pendant les vacances, je pouvais partir 2/3 jours, je disais juste vers quel endroit j'étais, ils me donnaient à manger à boire, un sac de couchage, des vêtements, je faisais ce que je voulais, je revenais juste chaque matin prendre une douche leur faire un câlin, je pouvais passer la journée au cheval, en haut d'un toit, d'un arbre, d'un rocher...même dormir à la belle étoile en étudiant les constellations avec une carte du ciel, mais maintenant c'est fini, ils pensent que c'est imprudent de grimper partout avec, si je tombe, je peine à me relever et je perds mon agilité, tous ces moments de liberté et de solitude, de connexion avec la nature, j'ai dû leur dire bye bye, parfois je me perds dans mes souvenirs si heureux que le retour à la réalité est dûr, le matin je me réveille enfermée, alors que dans mes rêves je suis libre et adulte... je regrette tellement le bon vieux temps et j'ai l'impression d'être prisonnière depuis une éternité, alors que sa va faire qu'un an
Avatar de l’utilisateur
Par Rosy
#315211
tes craintes sont légitimes, mais elles ne vont pas toutes être vraies. pour certaines d'ailleurs, il faut vraiment que tu acceptes ton truc comme tu dis, avec positivié. je t'assure on y arrive. je te propose de faire une liste avec 2 colonnes, tu pourrais dans la première écrire ce qu'il adviendra de ton dos si tu n'avais pas ce truc et dans la seconde, les "bienfaits" que tu en récolteras en le portant, pour ta vie future. le cheval n'est pas interdit dans ton cas, au contraire, on y a un port bien droit. ce sont les chutes qu'il vaut mieux éviter tu t'en doutes!
bagarre-toi contre cette idée que ce truc t'embête actuellement. et que dans quelques temps, tu referas tout ce que tu aimes et surement bien plus encore! ce serait une belle revanche, non?
Avatar de l’utilisateur
Par une cavalière
#315214
Une belle revanche oui, mais quand dès le premier rendez vous avec l'orthopédiste on te dit que dans la plupart des cas, sa revient au point de départ, sa donne pas envie de se battre

N'hésitez plus et faites un don à l'association !