Qu'est ce que la scoliose ?
Qu'elle en est l'origine ?
Survenue et aspects cliniques
Dépistage et évolution de la scoliose
Lexique
Traitements existants



Différents traitements peuvent être envisagés en fonction de l’importance de la scoliose, de son origine , de sa capacité d’évolution ainsi que de l’âge du malade.

Sans nous risquer à définir ici les degrés à partir desquels tel ou tel traitement doit être envisagé (cela restant à la seule appréciation de votre médecin), on distinguera notamment:


La kinésithérapie :

La kinésithérapie a pour but d'augmenter la musculature du thorax, de corriger les mauvaises postures et de faciliter la ventilation pulmonaire.

Si on ne peut espérer de la kinésithérapie qu’elle fasse disparaître une courbure scoliotique, elle apparaît néanmoins comme étant un complément indispensable du traitement de la scoliose quels que soient les autres traitements mis en œuvre (rééducation posturale, musculation sous corset, élongations...).



Le port d’un corset :


Le traitement orthopédique consiste à mettre un corset adapté à chaque individu.

Ce corset va corriger les déformations existantes et permettre une évolution plus harmonieuse du rachis durant le reste de la croissance osseuse. Il sera évolutif au même titre que la morphologie de l'enfant puis de l'adolescent.

Il est souvent indiqué pour les formes moyennes et sévères des scolioses.


Exemple de corsets (corset Cheneau)
(Pour plus d'info sur les corsets cliquez ici)

L’intervention chirurgicale :

Le traitement chirurgical intéresse généralement les formes les plus graves de scolioses et en particulier les scolioses prises en charge trop tardivement. L’intervention sera pratiquée en fin de croissance sur des critères bien spécifiques de gravité, en vue d'éviter d’éventuelles complications (troubles respiratoires notamment).

L’opération alors pratiquée consiste à corriger la courbure de la colonne. Pour ce faire, une ou plusieurs tiges métalliques (en fonction de la méthode retenue), viendront maintenir l’alignement corrigé des vertèbres, tel un tuteur. Ce traitement est complété par des greffes osseuses entre les vertèbres.

Que dire de l’opération elle-même et des suites opératoires ? Il est difficile de généraliser tant les chirurgies proposées peuvent êtres différentes et l’importance de la scoliose à corriger variable. En tout état de cause, il s’agit là d’une opération lourde. Si les complications sont rares, elles ne peuvent être occultées : la chirurgie est réalisée à proximité de la moelle épinière. De même, si l’opération est sans douleur (sous anesthésie générale), les suites opératoires et la convalescence peuvent être plus ou moins douloureuses. Dans la plupart des cas, il faut aussi apprendre à vivre avec son "nouveau dos", certes, plus droit, mais aussi plus rigide (rigidité plus ou moins prononcée en fonction notamment du nombre de vertèbres opérées).

Avant opération
Après opération